22 castors front contre front

Ce programme est constitué de trois pièces courtes pour 22 interprètes, créées en collaboration avec le groupe de recherche chorégraphique de l’Université de Poitiers (SUAPS).

Dans le cadre du Festival À Corps, les chorégraphes Gaëlle Bourges, en 2016, Mickaël Phelippeau, en 2017, puis Marlène Saldana & Jonathan Drillet, en 2018, ont répondu à une commande du TAP - Théâtre Auditorium de Poitiers et de l’Université de Poitiers. Dans ce contexte, ils ont chacun créé une pièce d’une trentaine de minutes pour un groupe d’étudiants.

Impressionnés par la performance et la force de groupe générée par ces jeunes interprètes encadrés tout au long de l’année par Isabelle Lamothe, professeur agrégée d’Éducation physique et sportive enseignant à la Faculté des Sciences du Sport de Poitiers, Gaëlle, Mickaël, Marlène et Jonathan proposent de dépasser le cadre de l’unique représentation traditionnelle, qui a lieu chaque année pendant le Festival À Corps ; et constituent ainsi un nouveau groupe avec des interprètes ayant travaillé sur au moins l’un des 3 projets, voire 2, voire les 3.

Signés par des artistes aux angles de vision marqués, mais réunissant un seul et même groupe de jeunes interprètes, ce ballet, plus de 100 ans après la création des Ballets Russes, aspire à une aussi belle renommée. Le portrait de cette génération de vingtenaires, faisant communauté sur scène, prendra corps sous la forme d’une soirée chronologique : le XIe siècle, avec Front contre Front de Gaëlle Bourges, le présent, avec 22 de Mickaël Phelippeau, et la science fiction avec Castors (puisque tout est fini) de Marlène Saldana & Jonathan Drillet.


En 2016, la chorégraphe Gaëlle Bourges crée Front contre Front. Cette pièce a pour point de départ le chapiteau dit de « La dispute », une œuvre d’art roman datée du XIe siècle, visible au Musée Sainte-Croix de Poitiers. Trois séquences d’une même histoire y sont sculptées, qui illustrent un affrontement : deux hommes se tirent ostensiblement la barbe, yeux dans les yeux, front contre front. En travaillant à mettre sur pied les trois scènes du fameux chapiteau, les interprètes glissent dans le Moyen Âge – non pas pour l’exhumer, mais pour sentir ce qu’il reste de lui en eux, et voir si le « front contre front » est encore vif.

En 2017, Mickaël Phelippeau crée 22. « Matthias, Paul, Pauline, Mathilde, Pierre-Adrien, Tristan, Merlène, Camille, Juliette, Helen, Kevin, Virginie, Delphine, Simon, Maxence, Phlaurian, Malwenn, Louise, Adèle, Quentin, Claire & Matthieu » était le premier titre de cette pièce. C’était une manière d’affirmer que le travail se faisait avec et à partir de chacune et chacun des 22 interprètes. Ils sont alors partis d’un principe simple de travail en collectif, dans la lignée du « portrait de groupe », c’est-à-dire d’une œuvre d’art picturale, voire sculpturale, photographique ou littéraire, ici performative, représentant plusieurs personnes, en suivant pour chacun les règles du portrait individuel. 22, c’est aussi la moyenne d’âge de ce groupe. Comme le dit Lily Allen dans sa chanson 22, qui n’est pourtant pas si optimiste : « When she was 22, the future looked bright ». Oui, le futur…

En 2018, Marlène Saldana & Jonathan Drillet créent Castors (puisque tout est fini), une fable où ces animaux - dont les glandes anales produisent à l’état naturel le principe actif de l’aspirine et le goût vanille - vont en bande, ont l’esprit constructeur, le pouvoir de modifier l’environnement, de transformer l’idée en réalité et, donc, de changer le cours de la vie. Pour ce faire, ils doivent notamment réfléchir au concept de masse molle dans les démocraties contemporaines, afin de produire une sorte de récital dada à partir des pages culture de Valeurs Actuelles et des fiches potager de Pierre Rabhi.

une pièce en 3 parties composée de

Front contre Front (création 2016)
conception Gaëlle Bourges
collaboration artistique Agnès Butet

22 (création 2017)
conception Mickaël Phelippeau
collaboration artistique Carole Perdereau

Castors (puisque tout est fini) (création 2018)
conception Jonathan Drillet & Marlène Saldana

avec la collaboration d’Isabelle Lagrange Lamothe
interprétation Paul Audebert, Paul Billaud, Pauline Bleron, Rosalie Boistard, Etienne Bories, Mathilde Caillet, Pierre Adrien Chastang, Léa Fouillet, Juliette Graillot Amat, Camille Guibert, Engaline Guibert, Helen Heraud, Shana Lellouch, Eva Manin, Anne Moran, Maxence Pelloquin, phlaurian Pettier, Louise Pikety, Adèle Pineau, Salomé Rudnik, Matthieu Sinault, Quentin Thomas
création lumières Abigail Fowler & Fabrice Ollivier
création son Stéphane Monteiro & Guillaume Olmeta
production, diffusion, administration Fabrik Cassiopée – Manon Crochemore, Manon Joly et Isabelle Morel


production déléguée bi-p association
projet construit en collaboration et en coproduction avec le TAP - Théâtre Auditorium de Poitiers et l’Université de Poitiers